Football

Le Goéland enchaîné

11/03/2006
     
 
Deux Vedettes pour un Quart
 
 
Pour ce premier 1/8e en coupe dans la maintenant longue histoire du club, le FC Goél's, privé de son entraîneur et de quelques piliers (de jeu comme de bars !), affronte le Lilas FC. L'occasion de démontrer la profondeur de son banc et l'état d'esprit toujours jeune de quelques vieux grognards : un Patrice incisif dans son discours d'avant-match, et surtout nos 2 vedettes, Bruno dit La Paille toujours modeste et très concentré et l'emblématique Michel plus remonté que jamais (plusieurs semaines qu'il ne dort plus notre président !). L'échauffement pris en charge par Camach' permet aux goélands de bien rentrer dans le match et de se créer des occasions dès l'entame. Notre « spécial » à l'engagement (brevet déposé) permet de mettre la pression d'entrée sur la défense adverse. 2 minutes plus tard, Micka bien servi par Camach' ouvre une première brèche et le compteur des occasions du GFC par la même occasion. Chris Vu réceptionne un ballon remisé par Denis pour ouvrir une nouvelle fois sur Micka excentré qui bute sur le gardien. Sur un contre, Les Lilas pensent se créer leur première occasion sur une tête dévissée de notre grizzli (alias Chris Ve), mais Lucio veille au grain et écarte le danger. Sur un coup franc lointain de Chris Ve, Chris Vu récupère le ballon et place une bonne frappe, captée en 2 temps par le gardien. Michel n'est pas en reste et parvient à déborder sur son aile gauche, son centre ne trouvant pas preneur. A la 20e, un n-ième démarrage de Micka lui permet de placer une frappe relâchée par le gardien sur laquelle se jette un Denis mort de faim qui parvient à arracher le ballon pour un caviar repris par Michel. Il n'a manqué que d'un soupçon de réalisme pour que le GFC n'ouvre la marque ! Malheureusement, le GFC perd son avant-centre peu après pour une élongation du mollet qui va laisser notre valeureux Denis quelques jours au moins au repos. Mick dit « monsieur bricolage » remplace ainsi Denis à la 25e. Le Lilas FC reprend petit à petit le match à son compte, fort de ses belles qualités techniques et de ses combinaisons, profitant également d'une petite baisse de régime du GFC. Un ou deux ballons chauds donnés dans le dos de Bruno nous rappellent que La Paille marche au diesel et qu'il faut chauffer la machine pour qu'elle donne sa pleine mesure. Le système d'attaque des Lilas à 2+2 attaquants (2 joueurs montant très vite sur les côtés sur toutes les phases offensives) perturbent le GFC et oblige Monstro à couvrir du terrain et abattre un gros boulot défensif dans un registre nouveau pour lui cette année. Le repli défensif, sous la houlette de Camach', est efficace, les sorties balle au pied de Ronan et de Chris Ve font du bien, ainsi que la technique au milieu de Chris et Michel pour conserver le ballon. La mi-temps est sifflée sans qu'Arnaud ne soit réellement inquiété, même si les Lilas ont été à 2 doigts de réussir leurs décalages et de filer droit au but. Patrice sur la touche fait une première mi-temps solide. La mi-temps dans le froid, la pluie et le vent est raccourcie par l'arbitre, le GFC en profite pour souffler et se retrouver autour de son vice-président Eric, fidèle parmi les fidèles, qui nous dit assister à un match plaisant. La seconde mi-temps voit le jeu s'équilibrer et le GFC reprendre quelques couleurs. Fort de son expérience, le GFC prend les fautes et obtient des coups francs et plusieurs corners (coups de pied de coin pour les puristes). Fort de la qualité de centres de ses 2 vedettes, le GFC installe sa pression sur les buts du Lilas FC. Par à-coups certes, une vedette ayant besoin de récupérer, mais avec application. Les Lilas enchaînent quelques belles actions au milieu sous l'impulsion de leur n°6, remarquable manieur de ballons et distributeur de jeu. Mais c'est sur corner que le Lilas FC va se montrer le plus pressant. 3 corners de suite mettent à mal la défense du GFC. Le premier navigue dangereusement dans la surface et ne donne rien. Le second est identique, mais il est repris en retourné par l'attaquant des Lilas : la balle plonge sous la barre, au moment où surgit la main ferme d'Arnaud qui a lancé tout son corps en arrière pour garder sa cage inviolée. Le troisième est repris de la tête et écarté sur la ligne par Ronan resté collé à son poteau. La chance du Lilas FC venait de passer, le GFC reprenait son inexorable marche en avant, sachant poser le jeu et prendre les fautes. Mick apporte sa vitesse et son poids devant. Sur une belle percée de Mick, Michel place un missile de peu à côté. Les jeunes du GFC apprécient. Sur un n-ième coup-franc, le gardien relâche le ballon qui navigue dans la surface des Lilas jusqu'à Monstro bien placé à 3 mètres du but. Nous sommes pourtant à la 75e et Monstro a déjà bien donné, preuve s'il en fallait une que la condition est bien là (plus personne pour parler de la 40e minute ?). Avec application (et un temps infini vu de derrière), sans toucher la balle en l?air, Monstro pivote et ajuste un plat du pied droit pour contourner le dernier défenseur et le gardien. BUT !! Le FC Goél's débloque la situation et s'ouvre le chemin des quarts. Encore faut-il conserver les fondamentaux et tenir. Les minutes suivantes voient les goélands jouer plus bas, Les Lilas changent plusieurs joueurs (les choix de l'entraîneur nous ont semblé bien curieux) et leur libéro vient se placer sur le front de l'attaque. 2 débordements créent le danger, mais les latéraux font leur part du boulot et la défense centrale veille au grain. Sous l'impulsion du grizzli, le GFC remonte petit à petit et Chris Vu lance Micka qui s'était fait oublier offensivement. Micka obtient le coup-franc à la mite de la surface, corner ouvert. 85e. Sur la touche, Eric hurle 85e ! 85e ! Michel, calme, prend tout son temps pour le frapper. A l?adversaire agacé du temps qui passe, Michel répond « attend, tu vas voir ? ». De la touche, on entend « laisse, c'est un grand-père, il va bientôt mourir ». Sourd à ces railleries, Michel place un centre au second poteau, repris victorieusement de la tête par Chris Vu en vieux renard des surfaces. BUT !! C'est la meilleure réponse apportée par Michel : celle du terrain. La fin de match voit le réveil des Lilas, mais la victoire est scellée et les dernières velléités sont bien gérées par l'équipe. Le coup de sifflet final retentit pour la plus grande joie des Goélands qui passent avec beaucoup de courage, un zeste de brio et une bonne dose d'expérience ce tour de coupe Saintot ! Au centre du terrain, le GFC se retrouve pour célébrer la victoire et ses 2 vedettes ! Viva La Paille !! Viva mister président !!