Football

Le Goéland enchaîné

25/11/2006
     
 
Le GFC l'emporte à l'arache!
 
 
Match à 10 points comme dirait David! Afin de mieux appréhender le match le GFC démarre contre le vent, ce qui va se révéler un avantage. En effet, contraints de poser le ballon les pensionnaires bretons se voient forcer de jouer à terre. Avec difficulté mais cela s'avère payant par rapport à l'adversaire qui voit énormément de ballons terminer leur courses en 6m ou bien en touche. Le GFC plie sans rompre au départ, et Arnaud n'est pas inquiété, ensuite, c'est Micka qui aurait pu obtenir un penalty sur une belle poussée dans le dos. Ensuite sur une longue séquence de jeu du GFC, Cédric hérite d'un bon changement de côté de Lucette mais n'ajuste pas sa frappe. Lucette voit ensuite sa reprise atterrir juste derrière la barre sur un corner. Enfin le GFC conclue un très bon quart d'heure sur une action confuse, le centre contré de Cédric est mal négocié par le libero, Micka en embuscade conclue en force. 0-1 (30ème) Suite à cette bonne période de jeu, le GFC se désunit un peu et l'ASALA s'offre 2 occasions d'abord sur 2 corners qui finissent juste à côté, Renan veille au poteau. Puis sur une mauvaise remontée défensive, 2 joueurs seuls plein axe négocient mal le ballon, Arnaud s'en sort indemne. A la reprise, forte de 4 joueurs offensifs, l'ASALA accule le GFC sur son but mais ne s'offre qu'une véritable occasion dangereuse par e biais du n°6 dont la frappe finit juste au dessus du but d'Arnaud. Ensuite Micka et Benj, affole la défense adverse par de bonnes prises de balles mais la conclusion n'est pas à la hauteur du démarrage... Dommage. Derrière, Arnaud doit s'employer et nous gratifie d'une des ses sortie loin de ses bases dont il a le secret! Le score en restera là. Un match serré et rendu difficile par les conditions météo. Bilan : Solide, sans séduire, Le GFC ne prend pas de buts et a bien défendu, le ballon a bien circulé même si quelques temporisations supplémentaires auraient fait du bien et permis de se mettre à l'abri. Enfin Micka ouvre les compteurs, et çà fait du bien!